Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Accueil du site - Chirurgie buccale - Urgences - Cellulite aiguë circonscrite séreuse

Instrumentation

JPG - 985.3 ko
Plateau technique

Instruments en distribution en secteur G :


Protocole

1- Examen clinique :
- Signes fonctionnels :

  • Douleur forte.
  • Trismus par contraction réflexe du masséter (si dent causale est postérieure).

- Signes généraux : minimes ou inexistants. Si ils sont présent, l’hospitalisation est obligatoire.

- Signes physiques :

  • Inspection : tuméfaction arrondie, mal limitée, comblant les sillons et méplats, recouverte d’une peau ou muqueuse érythémateuse (rugor).
  • Palpation : tuméfaction uniformément ferme et adhérente à l’os, la peau et/ou aux muqueuses, légèrement douloureuse avec une augmentation de la température locale (calor).
  • Ponction : présence de sang mais pas de pus.

- Localisation de la dent causale : clinique et radiologique.

2- Conduite à tenir vis à vis de la cellulite :

- On extraira idéalement la dent causale si la situation le permet. Cependant, cela n’est pas toujours possible compte tenu de la douleur.

- Si la dent causale est extraite le jour même et que le malade est en bon état général, il n’est pas nécessaire de mettre en place une antibiothérapie. Cependant, elle peut être justifiée si l’état buccal n’est pas favorable, ou que la cellulite risque d’évoluer vers une forme plus grave.

- Si la dent causale n’est pas extraite, on réalise l’ouverture de chambre et le parage. L’antibiothérapie est alors systématique.

  • L’antibiothérapie est justifiée de manière systématique :
    • Quand la dent causale est conservée.
    • Quand le différé d’extraction est jugé utile.
    • Quand il existe un facteur de commorbidité risquant d’être déstabilisée par la cellulite ou risquant d’aggraver la cellulite.

3- Conduite à tenir vis à vis de la dent responsable
- Traitement conservateur
- Traitement radical (extraction)


Prescription et conseils post-opératoire

- Antibiothérapie de 2ème intention si nécessaire.

- Antalgiques de palier II voir III (sauf Aspirine et dérivés).

- Rendez vous de surveillance à J+2.

- Arrêt de travail ou certificat de présence éventuel.

- Des explications claires sur les suites possibles. Prévenir qu’en cas d’apparition de signes généraux graves témoignant d’une altération de l’état général (température, abattement, visage gris, faciès plombé…) le patient doit immédiatement aller aux urgences.


Administration

Dossier

  • Description de l’acte.
  • Validation du responsable de la vacation.

Cotation

  • Cotation : C sauf si on a réaliser l’extraction de la dent (cf. Extraction simple)
  • Code service : 9023 Chirurgie buccale
  • Validation du responsable de la vacation.

Q-planner

  • Convenir avec le patient de la date et l’heure de la séance de soin suivante.
  • Rentrer la séance de soin suivante dans Q-planner.

Actes associés

Endodontie

Extractions


Informations

  • Diffusion par le pôle odontologie.
  • Processus : Réalisation du programme de prise en charge du patient.
  • Domaine d’application.
    • Pôle odontologie.
    • Étudiants de la faculté de chirurgie dentaire de Nantes.
  • Rédacteur : Grégory Devilliers.
  • Vérificateur : Dr. L.P. Clergeau.
  • Approbateur : Pr. O. Laboux.
  • Date d’application : 22/11/2009.
  • Version : 1.0
  • Bibliographie :
    • Cours de la faculté de chirurgie dentaire de Nantes.
      • CHIRURGIE BUCCALE PATHOLOGIE ET THÉRAPEUTIQUE ANESTHESIOLOGIE ET REANIMATION : 57ème Section - 2ème Sous-Section.

Répondre à cet article

Forum

Galerie image